Le jardin rouvre ses portes !

 

Dès le vendredi 5 juin 2020 à partir de 9h, l’Herbarium peut rouvrir ses portes au public.

Venez nombreux découvrir les allées et laissez vous guider par les nombreuses couleurs et senteurs des parterres thématiques.

Des mesures de précaution et de distanciation sont appliquées. Prenez vos masques.

Au plaisir de vous voir et revoir !

Herbarium-saint-valery

Bienvenue à l’Herbarium des Remparts !

Herbarium-saint-valery-2

L’Herbarium

L’Herbarium, enclos ceint de murs de silex et galets, domine les remparts médiévaux de la ville. En y pénétrant on y découvre un formidable fouillis « ordonné », rassemblant d’anciennes plantes moyenâgeuses. Un jardin plus botanique qu’ornemental prônant le maintien de la biodiversité, qui plaira au néophyte comme au connaisseur !

Herbarium-saint-valery-2

Le Fruticetum

Le Fruticetum, en contre-bas, offre une lecture contemporaine des jardins du Moyen-âge. La couleur bleue domine, celle de la Guède ou Waide, une plante tinctoriale précieuse au Moyen-âge. Sur une superficie de 1.700m2, le jardin est entretenu par l’Association qui entretient également avec l’aide de bénévoles, les rues fleuries de la Haute Ville. Aucun produit chimique n’est utilisé dans la gestion du jardin, dans les règles du développement durable.

Le Blog de l’Herbarium

Retrouvez nos actualités et nos conseils malins. 
logo-Herbarium-saint-valery

Historique de l’Herbarium des Remparts

Le jardin est situé sur les remparts de la vieille ville. Longtemps propriété des religieuses, un premier hôpital fut fondé en 1518. Après la révolution en 1794, les remparts sont ouverts et perdent progressivement leur fonction défensive. En raison de l’agrandissement de l’hôpital, les religieuses ouvrent ce nouveau jardin sur le rempart, juste en face. Sa vocation était entièrement dédiée à nourrir, guérir, vêtir, panser et médicamenter les malades. Quand les sœurs quittent l’hôpital en 1964, le jardin est abandonné et il n’en resta rien sauf un vieux pommier.

Nicole Quilliot, à l’origine du projet, avec Marcel Bonte, pharmacien et mycologue, et entourée de quelques  passionnés démarrent en 1995 la restauration du jardin. De son plan d’origine, il n’en restait aucune trace. Ils ont donc redessiné les contours à partir de recherches historiques sur les jardins de ce type et sur la topotomie du lieu pour en reconstituer une histoire redessinant le plus fidèlement soit-il les traits de son visage oublié. Aujourd’hui encore, Nicole Quilliot poursuit ce travail de renaissance et d’entretien.

Construit en étoile autour de la ramure du pommier, Nicole Quilliot a conçu des parcelles à thème, comme jadis, comportant des plantes ornementales, historiques, alimentaires, condimentaires ou médicinales, dans le but de sauvegarder un patrimoine végétal.

Herbarium saint valery
herbarium saint valery

Pierres & terrasses

Protégé des remparts, le charme s’opère dès l’entrée en passant la jolie porte bleue usée, ajourée par le temps. Un oeil curieux y devinera la beauté du lieu. Des terrasses racontent les utilisations oubliées des plantes depuis la nuit des temps dans un dédale de carrés. Au centre, un pommier toujours vigoureux et fertile. La promenade descend doucement par des sentes de gravier, bordées de murets alternant briques, silex et grès. Des passages sous les vieux murs et des jeux de marches de pierres ponctuent plus loin le chemin. Tout autour, les hauts murs de pierre apportent une quiétude et un sentiment de protection.

Ardoises & lettres

ardoises

Chacune des plantes est répertoriée soigneusement par une petite plaque d’ardoise aux calligraphies sagement appuyées.

Les noms incroyables redonnent la parole à ces plantes parfois oubliées. Çà et là, d’autres ardoises plus grandes jalonnent le parcours avec des proverbes et citations.

Elles séduiront les amoureux des jardins et de la nature et feront réfléchir au sens des vraies choses, ou seront un prétexte à la méditation.

Herbarium saint valery

Entrelacs de biotopes

Sur les terrasses, de nombreux espaces se répondent dans un maillage ordonné. Des biotopes reconstitués rappellent la grande diversité des paysages environnants : espace dunaire (oyats, sedum, argousier…), plantes du littoral (choux maritime, oreilles de cochon, plante à huitre…), fleurs de sous-bois, de rocailles et de marécages… et tout autant de carrés de plantes condimentaires, médicinales et tinctoriales dont la célèbre Waidequi a fait la richesse de la Picardie !

Venez nous rendre visite !

Informations pratiques

Ouverture :

  • Du 1er mai au 31 octobre
  • En semaine de 10h à 18h
  • Samedi, dimanche et jours fériés de 10h à 12h30 et de 15h à 19h

Type de visite :

  • Visite libre
  • Visite guidée
  • Rendez-vous Groupes

Tarifs :

  • Adultes : 8€
  • Étudiants : 4€
  • Enfants -14ans : gratuit
  • Groupe +10 pers. : 7€/personne

Durée de la visite :

  • 45 minutes environ
jardin-remarquableJardin remarquable depuis 2004, l’Herbarium a reçu le label
de l’Association des Journalistes du Jardin et de l’Horticulture (AJJH).

Contact

Adresse :
36 rue Brandt
80230 Saint-Valery-sur-Somme

 

Téléphone : +33 (0)3 22 26 69 37

 

Pour nous contacter, merci de compléter le formulaire ci-contre.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.